Les hommes d’en bas

Depuis plus de trois ans, je travaille dans une entreprise de travaux publics.

Quand on parle de travaux, les gens pensent immédiatement aux routes, aux ponts, aux parcs que nous construisons le compte des communes, des collectivités de l’état.

Ce que les gens savent moins, c’est que nous faisons du neuf mais nous réhabilitons également l’existant.

Chacun sait que Paris est un vrai gruyère de canalisations, dans lesquelles passent entre autre l’eau potable, le gaz, l’électricité et les eaux usés.

Ses canalisations sont souvent anciennes et le béton initial est complètement érodé par le passage de l’eau. Ainsi il est nécessaire de refaire de l’intérieur la paroi de l’égout.

Ce sont donc des hommes qui passent 7 heures par jour en égout, dans des espaces confinés et peu éclairés, où les gaz de décomposition peuvent entraîner des étourdissements voir la mort si des systèmes d’alerte ne sont pas mis en place. Je vous rassure c’est quand même relativement rare car tout est fait pour travailler en toute sécurité.

Dans tous les cas je reste admirative de ces collègues qui passent leur journée là dedans, pour moi qui est tendance à la claustrophobie. Quinze minute passées m’ont amplement suffit!

2 commentaires
  1. Belga a dit:

    Tres interessant.

    Effectivement je ne savais pas que tu travaillais aussi la dedans.
    Les photos sont tres interessantes esthetiquement (comme d’habitude ^^).

    Bon courage, bisous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :